mobilitePierre Simard
Jean-Luc Migue

Les auteurs sont respectivement professeur et professeur émérite à l’École nationale d’administration publique à Québec.

 

Parfois, il fait bon de se remémorer que nous sommes privilégiés d’être membres d’une fédération qui offre la possibilité à un citoyen d’échapper aux décisions jugées inacceptables de son gouvernement provincial. Expliquons-nous !

Après que le nouveau gouvernement du Québec ait annoncé son intention d’augmenter l’impôt des nantis et la part imposable des gains en capital et des dividendes, certains Québécois ont songé à quitter le Québec.

Évidemment, partir n’est pas simple. Outre la barrière linguistique et les douloureuses séparations familiales, encore faut-il trouver une terre d’accueil, une tâche ardue dans un monde où la plupart des pays multiplient les barrières à l’immigration.

Commentaires

Share This