liberal-democrateJean-François Godbout,
professeur associé
Frédéric Mérand,
professeur agrégé
Département de science politique, Université de Montréal

 

Depuis l’élection fédérale du 2 mai 2011, on parle beaucoup d’une fusion entre le Nouveau Parti démocratique et le Parti libéral du Canada. Les partisans de cette option attribuent le succès électoral du Parti conservateur à la réunion des forces de droite en 2003.

Comme plus de 60 % des Canadiens n’ont pas voté pour ce parti lors de la dernière élection, ils supposent que la fusion des partis de centre et de gauche rendrait possible la victoire d’un gouvernement progressiste en 2015. Selon Jean Chrétien, si les libéraux avaient fusionné avec le CCF (l’ancêtre du NPD) en 1956, « ils formeraient le gouvernement aujourd’hui », l’ancien premier ministre ajoutant que « ça arrivera un jour ».

Commentaires

Share This