sdion1L’honorable Stéphane Dion à présenté un discours à l’occasion de la 8e Conférence annuelle Michel Bastarache au Club Rideau, le 11 février 2011.

Selon M. Dion, une question à laquelle il faudra trouver réponse est la suivante : dans quelles circonstances et selon quelles modalités la délimitation de nouvelles frontières internationales entre des populations pourrait-elle devenir une solution juste et applicable ?

Après avoir décrit la façon dont la communauté internationale envisage le phénomène de la sécession et dégagé les principes qui sont en cause, il fait valoir que l’avis de notre Cour suprême a effectivement une portée universelle, avant de conclure en ramenant le débat sur nous-mêmes, c’est-à-dire sur la situation actuelle de l’unité canadienne et du mouvement indépendantiste québécois.

Commentaires

Share This