journalLa chronique politique de Philippe Walkowiak. Vendredi 13 novembre 2009.

L’opposition doit-elle faire le jeu de la majorité? Ecolo doit-il souscrire aux lignes politiques définies par le gouvernement fédéral auquel il n’apporte pas son soutien?

Tout professeur ès sciences politiques vous dira que le jeu démocratique impose qu’effectivement il y ait une majorité et une opposition et que le rôle de cette dernière est effectivement de contrecarrer, de formuler des alternatives à la politique proposée.

Mais ce jeu démocratique et naturel a rapidement des effets pervers dans un système fédéral à la belge. Ecolo s’oppose aux choix posés par la politique pénitentiaire du ministre fédéral de la Justice. Logique. Mais c’est un ministre Ecolo de la Région qui doit signer les permis de bâtir de nouvelles prisons en Wallonie, fruits de cette politique pénitentiaire !

Ecolo peut-il donc logiquement contribuer ici à une politique qu’il dénonce là-bas ? Les Verts peuvent difficilement se renier.

On touche aux limites de notre fédéralisme.

Il en va de même des licences d’exportation d’armes. Dans tous les pays de la planète, cette prérogative est intimement liée à la manière de diriger les Affaires Etrangères. Là aussi, il y a une exception belge. Et bien entendu pour des raisons communautaires.

C’est sur un problème d’exportations d’armes que tomba en 1991 le dernier gouvernement Martens. Les socialistes flamands et la Volksunie refusent que des armes « wallonnes » soient exportées vers l’Arabie Saoudite et les Emirats. C’est depuis que chaque région décide pour « ses » armes, au gré des sensibilités et des frontières linguistiques. Rudy Demotte va aussi devoir composer dorénavant pour les armes wallonnes avec la sensibilité d’Ecolo. Si ces derniers dénoncent Kadhafi au fédéral, ils peuvent difficilement lui envoyer des armes au régional !!

Ceci étant, on régionalisera peut-être bientôt la politique carcérale comme on a déjà confié aux Communautés, le soin d’enfermer les mineurs délinquants.

Belgique, laboratoire du fédéralisme évolutif !

Philippe Walkowiak

Click here for the original.

Commentaires