gouvernementAndré Juneau
L’auteur est directeur de l’Institut des relations intergouvernementales de l’Université Queen’s.

Cyberpresse.ca
1 décembre 2011

 

Autant le gouvernement fédéral que ceux des provinces se sentent forts à l’approche de négociations cruciales.

Cet automne, la scène provinciale au Canada s’est transformée. Cinq premiers ministres et leurs partis ont été reportés au pouvoir. Il ne s’agissait pas toujours des résultats prévus et les gouvernements du Manitoba, de l’Ontario, de l’Île-du-Prince-Edouard, de Terre-Neuve et de la Saskatchewan seront plus sûrs d’eux-mêmes. Et à la suite des courses à la direction qu’elles ont remportées en Colombie-Britannique et en Alberta, les premières ministres Christy Clark et Alison Redford ont signalé qu’elles allaient agir différemment, y compris dans leurs rapports avec Ottawa.

Commentaires

Share This